LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > Disgrâce > Disgrâce

Disgrâce

-  Semaine du 1 au 6 avril 2010

Soirée-débat mardi 6 avril à 20h00

Film sud-africain (vostf, 1h59, février 2010) de Steve Jacobs avec John Malkovich, Jessica Haines, Eriq Ebouaney.

-  D’après le roman de John Maxwell Coetzee prix Nobel de littérature 2003

Synopsis : David Lurie est professeur de poésie romantique à l’Université du Cap en Afrique du Sud. Divorcé, il assouvit sans retenue son attirance pour les femmes.
Mais la relation qu’il entretient avec l’une de ses étudiantes provoque le scandale, si bien que David se voit forcé de démissionner de son poste.
Il trouve alors refuge chez sa fille, Lucy, qui cultive des fleurs dans une ferme isolée à l’intérieur des terres, une région que les Blancs ont quittée après la fin de l’apartheid.
Pour continuer à vivre dans ce paysage somptueux David et Lucy doivent se plier à toutes sortes de compromis ; là où les Blancs étaient les maîtres autrefois, leur présence est maintenant à peine tolérée.

Articles de cette rubrique


Disgrâce (journal des débats) (Disgrâce)

samedi 3 avril 2010 par Claude
"Disgrâce" de Steve Jacobs, adaptation fidèle en esprit sinon à la lettre du roman de Coeetze (où David est moins arrogant et où son ex-femme tient un plus grand rôle), est un film dont la lenteur, l’âpreté, et jusqu’au cadre désolé (l’anonymat urbain, l’écrin des montagnes ou les fermes isolées, en proie (...)


Un point de vue des "ex-colonisateurs" (Disgrâce)

mercredi 31 mars 2010 par Claude
Ce film, inspiré du roman du prix Nobel 2003 de littérature J.M. Coetzee, offre une réflexion paradoxale sur l’Afrique du Sud aujourd’hui, envisagée du point de vue des ex-colonisateurs victimes d’un racisme et d’un ostracisme à rebours – effet de miroir ou de décentrement cher au cinéma et à la (...)


Disgrâce (critique de presse) (Disgrâce)

mercredi 10 mars 2010 par Henri
Télérama (Guillemette Odicino) Sa mise en scène classique mais minutieuse s’attache à exprimer, dans chaque geste, chaque regard inquiet, la fracture entre les Blancs et les Noirs de l’après-apartheid et l’impossibilité de communiquer entre le père et la fille. Lire la critique complète sur le site de (...)


Biographie et Bibliographie de J.M Coetzee (Disgrâce)

mercredi 10 mars 2010 par Henri
Le prix Nobel de littérature 2003 a été attribué à l’écrivain sud-africain John Maxwell Coetzee. J.M Coetzee, qui est issu d’une longue lignée de colons afrikaners et qui porte en lui la honte d’être blanc, a enraciné son oeuvre dans l’apartheid mais ses livres, souvent sombres et violents, ont une valeur (...)


Disgrâce (bande annonce) (Disgrâce)

mardi 9 mars 2010 par Cramés