LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > La Surface de réparation > La Surface de réparation

La Surface de réparation

Articles de cette rubrique



Fiche
(La Surface de réparation)

vendredi 30 mars 2018 par Cramés
Film précédentFilm suivant
WEEK END JEUNES RÉALISATEURS 7 et 8 avril 2018

Animé par Alain Riou

Pour agrandir cliquer sur l’image

Valois du scénario au Festival du film d’Angoulème 2017
Dimanche 8 avril à 14h30

Film français (janvier 2018, 1h34) de Christophe Regin avec Franck Gastambide, Alice Isaaz, Hippolyte Girardot et Moussa Mansaly
Distributeur : ARP Sélection

Synopsis : Franck vit depuis 10 ans en marge d’un club de foot de province. Sans statut ni salaire, il connait bien les joueurs et les couve autant qu’il les surveille. Un soir il rencontre Salomé, l’ex-maîtresse d’un joueur, qui a jeté son dévolu sur Djibril, une vieille gloire du foot venue finir sa carrière au club.

Dossier de presse *** Bande annonce *** Horaires


Un terreau de fiction extraordinaire (La Surface de réparation)

lundi 2 avril 2018 par Jean-Pierre

Le premier court-métrage de Christophe Regin, Adieu Molitor, racontait déjà un personnage d’ancien footballeur reconverti en homme à tout faire pour son club. "Le foot est un terreau de fiction extraordinaire, à condition de l’aborder par ses marges et ses personnages périphériques, qui tentent chacun à leur manière d’avoir une part du gâteau. »
S’appuyant sur le FC Nantes (club cher au cœur du réalisateur pour son côté familial, son beau passé et son centre de formation) C. Regin nous conte l’histoire de Franck, type un peu paumé qui vit depuis 10 ans en marge du club de foot de province dans lequel il n’a pas réussi à devenir professionnel.
Même s’il n’en fait pas partie Franck s’est créé une place au sein du club, homme à tout faire des joueurs, discret, gentil, il tente dans ce milieu trouble de faire vivre les valeurs de travail, de respect et de fidélité auxquelles il croit et qu’il souhaite transmettre aux jeunes du club. Mais en même temps il n’arrive pas à faire le deuil de ses rêves de jeunesse. Son chemin croise celui de Salomé, fille qui va de club en club espérant tirer quelque chose de la fréquentation des joueurs.
Plus que les rouages et les techniques du football c’est le sort de ceux qui sont restés sur le banc de touche, des malchanceux passés à côté de leur carrière, qui intéresse C. Regin.

Une brochette de comédiens offre un jeu d’une justesse impeccable : Alice Isaaz accorde au personnage de Salomé à la fois naïf et tragique une dimension romantique inattendue et Franck Gastambide trouve le ton juste pour exprimer le mélange d’amertume et d’innocence qui force son personnage à ne pas renoncer .



Bande annonce (La Surface de réparation)

vendredi 9 mars 2018 par Cramés