LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films que nous avons programmés > Centaure > Centaure

Centaure

Articles de cette rubrique



Fiche
(Centaure)

jeudi 22 février 2018 par Cramés
Film précédentFilm suivant

Pour agrandir cliquer sur l’image

Prix de la Confédération internationale des cinémas d’art et d’essai à la Berlinale 2017


Présenté par Marie-Annick Laperle

Du 8 au 13 mars 2018
Soirée débat mardi 13 mars à 20h30

Film kirghiz (vostf, janvier 2018, 1h29) de Aktan Arym Kubat vec Aktan Arym Kubat, Nuraly Tursunkojoev et Zarema Asanalieva
Distributeur : Epicentre

Synopsis : Dans un village au Kirghizistan. Centaure, autrefois voleur de chevaux, mène désormais une vie paisible et aime conter à son fils les légendes du temps passé, où les chevaux et les hommes ne faisaient plus qu’un. Mais un jour, un mystérieux vol de cheval a lieu et tout accuse Centaure…

Article de Marie-Annick *** Dossier de presse *** Bande annonce *** Horaires


Le Cheval, clé de voûte du film (Centaure)

vendredi 2 mars 2018 par Marie-Annick
Pour agrandir cliquer sur les images

Ce quatrième film du réalisateur kirghize Aktan Arym Kubat film est une évocation d’un petit village kirghize avec son langage, ses traditions, en voie d’acculturation, sur fond de corruption et de radicalisation.
Le personnage principal est interprété par le réalisateur lui-même. Il vit à l’extérieur de la ville avec sa femme et son fils de cinq ans. Il s’adonne principalement à trois activités : conserver intacte, une copie du film « La pomme rouge » de Tolomouch Okeev, conter les histoires et légendes de son pays à son fils et libérer les chevaux de riches écuries durant la nuit. Autour de ce personnage, gravitent les riches propriétaires, les représentants de l’état et les religieux.
Au centre de l’ouvrage : le cheval, animal totem de son pays et clé de voûte de son film. Hier libre et légendaire, il est aujourd’hui une marchandise que l’on négocie ou sur laquelle on spécule.
Peuple au passé glorieux, les Kirghizes sont confrontés aujourd’hui, à la modernisation de la société et à la globalisation qui uniformise le monde.
Avec ce film dépaysant, où les plans lumineux mettent en valeur les paysages, Aktan Arym Kubat signe une œuvre attachante où se cache une des plus belles déclarations d’amour d’un homme, à son peuple, son territoire et sa culture.



Bande annonce (Centaure)

mercredi 21 février 2018 par Cramés