LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Rétrospectives > Rétrospectives

Rétrospectives

Articles de cette rubrique


Rétrospective Ethan et Joel Coen (Rétrospectives)

dimanche 5 novembre 2017 par Cramés
Animée par THOMAS SOTINEL

Thomas Sotinel cinquante-huit ans, est journaliste au Monde depuis 1989. Après avoir écrit sur la musique, il a couvert l’Afrique au temps de Charles Taylor et de Laurent-Désiré Kabila. Il a rejoint la rubrique cinéma du Monde en 2000. Nous l’avions invité le 1er juillet 2014, lors de notre soirée de clôture, pour La Chambre bleue, les 29 et 30 novembre de la même année pour la Rétrospective Scorsese et le 22 juin 2015 pour Pulp.

Ethan et Joel Coen figurent parmi les réalisateurs américains les plus créatifs de notre époque. Depuis leur premier long métrage, Sang pour sang (1984), jusqu’à Ave Caesar (2016) ils ont toujours assuré ensemble l’écriture, la réalisation et la production de leurs films. Leur style va du film noir (No Country For Old Men - 2008) à la comédie (Burn After Reading - 2008). Dans leur oeuvre on retrouve les thèmes de l’Amérique profonde, du judaïsme et de la famille.
Ils ont souvent été récompensés au fil de leur carrière : Palme d’or pour Barton Fink et 4 oscars pour No Country For Old Men.

retro_coen


Samedi 2 décembre Dimanche 3 décembre

Les séances des films des Cramés de la bobine sont ouvertes à tous

***
Tous les films en vo, sont présentés par Thomas Sotinel, si la copie du film  "No Country For Old Men"  n'est pas bonne la séance sera remplacée par une table ronde

***

Pour plus de renseignements sur les films, cliquez sur l'affiche

10H30 BURN AFTER READING

Décembre 2008, 1h35, avec George Clooney, Brad Pitt, Frances McDormand, John Malkovich et Tilda Swinton


14H
SANG POUR SANG

Prix du jury au Festival du film policier de Cognac 1985

Juillet 1985, 1h36, avec John Getz, Frances McDormand et Dan HedayaRetour ligne automatique

14H NO COUNTRY FOR OLD MEN

Primé 14 fois !

(Il est possible que la copie du film ne soit pas de bonne qualité, si c'est le cas, la projection sera annulée et remplacée par une table ronde sur le cinéma des Frères Coen animée par Thomas Sotinel)

Janvier 2008, 2h02, avec Tommy Lee Jones, Javier Bardem et Josh BrolinRetour ligne automatique

Boissons et gâteaux

Boissons et gâteaux

17H BARTON FINK

Palme d’Or, Prix de la mise en scène et Prix d’interprétation masculine pour John Turturro au Festival de Cannes 1991

Septembre 1991, 1h56) avec John Turturro, John Goodman, Michael Lerner, Judy Davis, John Mahoney et Steve Buscemi

17H A SERIOUS MAN

Primé aux Independent Spirit Awards 2010

Janvier 2010, 1h45, avec Michael Stuhlbarg, Sari Lennick, Richard Kind

Buffet

Buffet

20H30 THE BIG LEWOSKY

5 nominations à la Berlinale 1998

Avril 1998,1h57,  avec Jeff Bridges, Julianne Moore, John Goodman, Steve Buscemi, David Huddleston, Philip Seymour Hoffman, Tara Reid, John Turturo et Ben Gazzara

20H30 INSIDE LLEWYN DAVIS

Grand Prix au Festival de Cannes 2013 

Novembre 2013, 1h45,  avec Oscar Isaac, Carey Mulligan, Justin Timberlake et John Goodman





Rétrospective Bertrand Tavernier (Rétrospectives)

jeudi 10 novembre 2016 par Cramés

Samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016
6 films pour 40 ans de cinéma

Rétrospective Bertrand Tavernier animée par Thomas Pillard Docteur en études cinématographiques et audiovisuelles, chargé d’enseignement à la Sorbonne.


"Personnage érudit et romanesque, cinéphile insatiable et passeur infatigable, cinéaste et citoyen en prise sur le monde et la société, Bertrand Tavernier est incontestablement un des principaux animateurs du cinéma français où il occupe une place éminemment singulière mais aussi paradoxale . . . " lire la suite de l’article de Thomas Pillard "Bertrand Tavernier : 6 films pour 40 ans de cinéma"

Thoma Pillard animera une table ronde dimanche matin à 10h15 à l’Alticiné
et Il dédicacera son livre sur "Un dimanche à la campagne" tout au long du weekend.
Galerie de photos du Week-End
le dépliant de la rétrospective
Pour en savoir plus, cliquez au centre des affiches
Les horaires peuvent être modifiés, consulter le site de l’Alticiné


retro_tavernier_compozer


Samedi 3 décembre

Dimanche 4 décembre

L'Horloger de Saint Paul Prix Louis Delluc 1973 et Grand Prix à Berlin en 1974

14H Janvier 1974 (1h45) avec Philippe Noiret, Jean Rochefort, Jacques Denis et Christine Pascal

Scénario Bertrand Tavernier, Jean Aurenche et Pierre Bost

D’après le roman de Georges Simenon
Musique de Philippe Sarde

La Vie et rien d'autre

César du meilleur acteur et de la meilleure musique

13H30 Septembre 1989 (2h15) avec Philippe Noiret, Sabine Azéma, Maurice Barrier et Michel Duchaussoy

Scénario Bertrand Tavernier et Jean Cosmos

Musique de Oswald d’Andrea

Boissons et gâteaux

Boissons et gâteaux

Le Juge et l'assassin

César du Meilleur acteur et du Meilleur scénario

17H Mars 1976 (1h50) avec Philippe Noiret, Michel Galabru, Isabelle Huppert, Jean-Claude Brialy, Renée Faure, Cécile Vassort, Yves Robert et Jean-Roger Caussimon

Scénario Bertrand Tavernier, Jean Aurenche et Pierre Bost

L627

Nominé au César 1993

16H30 Septembre 1992 (2h25) avec Didier Bezace, Jean-Roger Milo, Charlotte Kady, Philippe Torreton, et Jacques Boudet

Scénario Bertrand Tavernier et Michel Alexandre
Musique de Philippe Sarde

Buffet

Buffet

Coup de torchon Nominé 9 fois au César 1982

21H Novembre1981 (2h08) avec Philippe Noiret, Isabelle Huppert, Jean-Pierre Marielle, Eddy Mitchell, Stéphane Audran, Guy Marchand, Victor Garrivier, Gérard Hernandez

Scénario Bertrand Tavernier et Jean Aurenche

Laissez-passer

Ours d’Argent du Meilleur acteur et de la Meilleure musique de film

21H Sorti en janvier 2002 (2h45) avec Jacques Gamblin, Denis Podalydès, Christian Berkel, Marie Gillain, Olivier Gourmet, Serge Riaboukine et Jacques Boudet

Scénario Bertrand Tavernier et Jean Cosmos







Rétrospective Polanski (Rétrospectives)

mardi 24 novembre 2015 par Cramés

Samedi 5 et dimanche 6 décembre 2015

Une rétrospective de 7 films représentatifs de l’oeuvre de Roman Polanski animée par Thierry Jousse journaliste et réalisateur .
Avec le soutien de l’Agence pour le Développement Régional du Cinéma

le dépliant de la rétrospective
Galerie de photos de la rétrospective


Samedi 5 décembre

Dimanche 6 décembre


Boissons et chouquettes

Les séances des films des Cramés de la bobine sont ouvertes à tous

Pour plus de renseignements sur les films, cliquez sur l'affiche

10H15 OLIVER TWIST

Film Britannique (vo, octobre 2005, 2h05) avec Barney Clark, Ben Kingsley et Jamie Foreman

14H REPULSION

Film britannique (vo, janvier 1966, 1h45) avec Catherine Deneuve, Yvonne Furneaux, John Fraser et Roman Polanski

14H CHINATOWN


Film américain (vo, décembre 1974, 2h10) avec Jack Nicholson, Faye Dunaway et John Huston

Boissons et gâteaux

Boissons et gâteaux

16H45 LE BAL DES VAMPIRES

Film américain (vo, février 1968, 1h48) avec Roman Polanski, Jack MacGowran et Sharon Tate

17H ROSEMARY'S BABY

Film Britannique (vo, octobre 1968, 2h16) de Roman Polanski avec Mia Farrow, John Cassavetes et Ruth Gordon

Buffet

Buffet

20H45 TESS

Film Britannique (vo, octobre 1979, 2h51) avec Nastassja Kinski, Peter Firth et Leigh Lawson

21H THE GHOST WRITER

Avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan et Kim Cattrall (vo, mars 2010, 2h08)




Rétrospective Martin Scorsese
(Rétrospectives)

dimanche 23 novembre 2014 par Cramés
29 et 30 novembre 2014
Animée par THOMAS SOTINEL
Voir plus bas le programme du Week End
Interview de Thomas Sotinel

Diaporama



THOMAS SOTINEL parlait ainsi de l’œuvre de Martin Scorsese en 2007 dans son livre « Martin Scorsese » paru dans la collection Grands Cinéastes des Cahiers du Cinéma.

« En trente ans de carrière et plus de vingt longs métrages, Martin Scorsese a acquis le statut de grand maître du cinéma américain. Il est de ces cinéastes qui puisent dans leurs origines une source d'inspiration intarissable. Italo-Américain, il grandit dans le quartier new-yorkais de Little Italy et sa biographie est partout présente dans ses films.

Cinéaste cinéphile, nourri des classiques du cinéma hollywoodien comme des nouvelles vagues européennes, il débute dans les années soixante-dix et connaît rapidement le succès avec Taxi Driver, qui révèle la richesse de son univers et consacre sa collaboration avec Robert De Niro. Depuis, Scorsese réalise ses films sans compromission artistique ni marginalisation - « un film pour moi, un film pour eux », comme il aime le dire -, ce qui n'est pas monnaie courante au sein de cette industrie du cinéma américain où rien n'est jamais acquis : New York, New York, Raging Bull, La Dernière Tentation du Christ, Kundun, Casino, Aviator...

Scorsese explore sans fin l'Amérique et son histoire, construite dans la douleur d'immigrations successives, avec Le Temps de l'innocence ou Gangs of New York, jusqu'à son dernier grand œuvre, Les Infiltrés, qui dégage une grande violence critique sur la période contemporaine. Il garde le goût du documentaire auquel il revient régulièrement, sur la musique (The Last Waltz, No Direction Home : Bob Dylan) ou l'histoire du cinéma (Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain, Mon voyage en Italie). Sa fondation pour la préservation du patrimoine cinématographique parachève la figure de l'artiste passionné, ambassadeur infatigable du septième art. »

Thomas Sotinel cinquante-cinq ans, est journaliste au Monde depuis 1989. Après avoir écrit sur la musique, il a couvert l'Afrique au temps de Charles Taylor et de Laurent-Désiré Kabila. Il a rejoint la rubrique cinéma du Monde en 2000. Nous l’avions invité le 1er juillet 2014, lors de notre soirée de clôture, pour présenter le film La Chambre bleue.


Samedi 29 novembre

Dimanche 30 novembre


Boissons et chouquettes

Les séances des films des Cramés de la bobine sont ouvertes à tous


Pour plus de renseignements sur les films, cliquez sur l'affiche

10H30 THE LAST WALZ


Documentaire (vo, juin 1978, 1h57) avec Bob Dylan, Paul Butterfield, Eric Clapton, Rick Danko, Ringo Starr, Van Morrison et Martin Scorsese

14H30 BERTHA BOXCAR


Avec Barbara Hershey, David Carradine, Barry Primus, Bernie Casey et John Carradine (vo, octobre 1973, 1h28)

14H30 LA VALSE DES PANTINS


Avec Robert De Niro, Jerry Lewis, et Diahnne Abott (vo, mai1983, 1h50)

Boissons et gâteaux

Boissons et gâteaux

17H MEAN STREETS


Avec Robert De Niro, Harvey Keitel, David Prova (vo, mai 1976, 1h50)

17H RAGING BULL


Avec Robert De Niro, Cathy Moriarty et Joe Pesci (vo, mars 1981, 2h09)

Buffet

Buffet

20H30 ALICE N”EST PLUS ICI


Avec Ellen Burstyn, Kris Kristofferson et Harvey Keitel (vo, mai 1975, 1h52)

20H30 GANGS OF NEW YORK


Avec Leonardo DiCaprio, Daniel Day-Lewis, Cameron Diaz (vo, janvier 2003, 2h50)


Diaporama




Rétrospective Robert Guédiguian (Rétrospectives)

mardi 22 octobre 2013 par Cramés

Animée par Christophe Kantcheff critique de cinéma et Bernard Sasia chef monteur des films de Robert Guédiguian et réalisateur avec Clémentine Yelnik du film Robert sans Robert

La projection de chaque film sera précédée d’une brève présentation et suivie d’un débat.
Christophe Kantcheff Christophe Kantcheff né en 1963 à Rouen, est un journaliste et réalisateur français, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Politis. Il est critique littéraire et critique de cinéma. Il a collaboré aux Inrockuptibles, à La Vie, au Matricule des anges. Sur France Culture, il a a produit une émission d’entretien avec Robert Guédiguian, Il a réalisé en 2008 un documentaire (52 min) sur Henri Alleg intitulé Henri Alleg, l’homme de la Question qui a été en partie tourné à Châlette. Il est l’auteur de Robert Guédiguian cinéaste (éditions du Chêne, 2013) livre qu’il dédicacera le samedi 23. *

Bernard Sasia Né en 1956 à Marseille, formé à à l’IDHEC il effectue un stage de mise en scène sur le tournage de Dernier été (1980), le premier long-métrage de Robert Guédiguian. Après avoir été son premier assistant sur Rouge midi (1983), il officie au montage de tous ses films depuis Ki lo sa (1985). En 1991, il monte Family Express de Nicolas Hayek. Il collabore avec François Dupeyron (C’est quoi la vie ? ), Zabou Breitman (Se souvenir des belles choses) et Safy Nebbou dont il monte tous les films. Bernard Sasia collabore aussi avec des documentaristes comme Christophe Otzenberger, Pierre Carles, Marie Agostini , René Allio. Il monte également des magazines télévisuels comme Strip-tease, Brut, Cinéma Cinémas.

Samedi 23 novembre 2013 Dimanche 24 novembre 2013
"Si on fait du cinéma dans le seizième et qu’on raconte une histoire d’amour entre un dentiste et sa professeure de chant alors là c’est effectivement du cinéma tout court. Si on raconte la même histoire chez deux ouvriers c’est du cinéma social. Et si en plus les ouvriers sont en région c’est pire que social . C’est social et régional ". Robert Guédiguian de conclure qu’il se définit comme un cinéaste de quartier ! à 10h30 Marie-Jo et ses deux amours 2002, 2h04 avec Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jacques Boudet, Jean-Pierre Darroussin et Julie-Marie Parmentier
à 14h Dernier Été 1985, 1h25 avec Gérard Meylan, Ariane Ascaride et Jean-Pierre Moreno à 14h L’Armée du crime 2009, 2h19 avec Simon Abkarian (Manouchian), Virginie Ledoyen (Mélinée), Robinson Stévenin (Rayman), Grégoire Leprince-Ringuet (Thomas Elek) ,Lola Naymark, Jean-Pierre Darroussin, Ariane Ascaride, Adrien Jolivet (Henri Krasucki)
à 17h Mon père est ingénieur 2004, 1h48 avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Pascale Roberts et Jacques Boudet à 17h Robert sans Robert Documentaire français (1h30, octobre 2013) de Bernard Sasia et Clémentine Yelnik
Cocktail et buffet Cocktail et buffet
à 21h A la vie à la mort 1995, 1h40 avec Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jacques Boudet, Jean-Pierre Darroussin, Jacques Gamblin et Pascale Roberts à 20h45 Le Promeneur du Champ de Mars 2005, 1h57 avec Michel Bouquet, Jalil Lespert, Philippe Fretun. D’après l’oeuvre de Georges-Marc Benamou

*** Galerie de photos du samedi avec Christophe Kantcheff ***
Galerie de photos du dimanche avec Bernard Sasia




Rétrospective Stephen Frears (Rétrospectives)

samedi 17 novembre 2012 par Cramés

Avec la participation de Philippe Pilard

La projection de chaque film sera précédée d’une brève présentation et suivie d’un débat.

PHILIPPE PILARD

Philippe Pilard est spécialiste du cinéma britannique, chargé de cours dans les universités de Vincennes, Jussieu et Nanterre, co-président de la Société des Réalisateurs de Films (81-83), co-fondateur et président de l’Agence du Court Métrage. Collaborateur de « CinémAction », « IMAGES documentaires », « Positif », il a publié divers ouvrages : « Peter Greenaway » (Dis-voir), « Le nouveau cinéma britannique » (Hathier) ; chez Nathan, « Histoire du cinéma britannique », « Stanley Kubrick : Barry Lyndon », « Ken Loach : Land and Freedom », « Shakespeare au cinéma »
ainsi que « Typically British » (avec N.T. Binh, Centre Pompidou) et « Le documentaire passe au direct » (avec G. Gauthier et S. Suchet - vlb, Montréal).

Réalisateur de nombreux films pour le ministère de l’Éducation Nationale et la télévision (Arte), il a dressé, entre autres, le portrait de Loach , Ivory, Attenborough, Greenaway, Wiseman et Frears.

Le film sur Stephen Frears sera présenté dimanche 11 novembre à 10h30 au Tivoli.

STEPHEN FREARS

Il est né en 1941 à Leicester. Il fait ses études à l’Université de Cambridge où il suit des cours de droit avant de travailler pour le théâtre. Il débute sa carrière au cinéma comme assistant de Karel Reisz.

Karel Reisz, réalisateur notamment de « Samedi soir et dimanche matin » est un des chefs de file de ce que l’histoire du cinéma retiendra sous le vocable de "Free Cinema", une école britannique équivalente à la célèbre "Nouvelle Vague" française. Il a aussi été le premier assistant de Lindsay Anderson, pour "If", film emblématique de la fin des années 60.

Il réalise son premier film pour la BBC en 1970 : Gumshoe.
Initialement prévu pour une diffusion télé, My Beautiful Laundrette qui raconte l’histoire d’amour entre un jeune paumé et un Pakistanais, sort en salle en 1985. Le film qui rend compte de la rudesse sociale dans l’Angleterre de l’ère Thatcher, le rend célèbre sur le plan international.

PROGRAMME DU WEEK-END

Tarif pour un film : adhérent : 5,50€ non-adhérent tarif normal.

Pass complet : adhérent 27,50€ non-adhérent : 36€

dateheurefilmdateheurefilm
Samedi 10 novembre Dimanche 11 novembre 10h30 Au Tivoli "Un portrait de Stephen Frears", entrée gratuite
14h Prick Up Your Ears 14h Liam
17h Les Liaisons dangereuses 17h Mrs. Henderson Presents
cocktail et buffet cocktail et buffet
20h30 Accidental Hero 20h The Queen

PRICK UP YOUR EARS (1h51, 1986) Prix de la meilleure contribution artistique au Festival de Cannes 1987, évocation de la vie du célèbre auteur dramatique anglais Joe Orton assassiné le 9 août 1967 par son ami Kenneth Halliwell qui à son tour se donna la mort

LES LIAISONS DANGEREUSES(1h59, 1988)
Adapté de la pièce de Christopher Hampton, elle-même adaptée du célèbre roman épistolaire Les Liaisons dangereuses de Pierre Choderlos de Laclos. En 1989 il a gagné trois Oscars, notamment celui du Meilleur Scénario d’adaptation pour Christopher Hampton.

ACCIDENTAL HERO (Héros malgré lui) (1h58, 1991) Bernie LaPlante, interprété par Dustin hoffman, éternel loser, considéré comme un tocard par son entourage, sauve, une nuit où il erre aux abords de Chicago, les passagers d’un avion qui vient de s’écraser sous ses yeux.

LIAM(1h28, 2001) Liam, un enfant irlandais âgé de sept ans, vit dans une famille heureuse et harmonieuse jusqu’au jour où son père perd son travail. Le regard d’un enfant sur la pauvreté d’un quartier irlandais de Liverpool durant la grande dépression de 1930.

MRS HENDERSON PRESENTS (1h45, 2005) Mrs Henderson crée un cabaret dans le quartier de Soho, à Londres, le Windmill Theatre pour des revues de music-hall nues qui continueront pendant la Seconde Guerre mondiale, sous les bombardements allemands, pour leur public de jeunes soldats.

THE QUEEN(1h39, 2006) Dimanche 31 août 1997. La princesse Diana meurt des suites d’un accident de voiture survenu sous le pont de l’Alma à Paris. Si cette disparition plonge la planète dans la stupeur, elle provoque en Grande-Bretagne un désarroi sans précédent. Au château de Balmoral en Ecosse, Elizabeth II reste silencieuse, distante, apparemment indifférente.




Rétrospective Almodovar (Rétrospectives)

vendredi 18 novembre 2011 par Cramés

Programme

.

Date Heure Film Date Heure Film
Samedi 19 novembre 2011 Dimanche 20 novembre 2011 10h30 Parle avec elle
13h Repas rapide
14h30 Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier 14h30 La Mauvaise éducation
17h Matador 17h Volver
20h Buffet
21h Tout sur ma mère 20h30 Etreintes brisées
Nancy Berthier

Chaque film fera l’objet d’une présentation et sera suivi d’un débat animé
par Nancy Berthier .

Nancy Berthier est professeur des universités à la Sorbonne, agrégée d’espagnol, ancienne élève de l’École normale supérieure, ancienne élève de l’Ecole des Hautes Etudes Hispaniques.

Elle dirige l’équipe de recherche "Arts visuels du Monde Hispanique" et anime un séminaire sur l’Image dans le Monde ibérique et ibéro-américain..
Elle a publié environ 80 articles sur le cinéma hispanique, en particulier sur les relations entre cinéma et histoire.

Bibliographie



Rétrospective Ken Loach (Rétrospectives)

dimanche 31 octobre 2010 par Cramés

Avec la participation de Philippe Pilard

dateheurefilmdateheurefilm
Samedi 13 novembre Dimanche 14 novembre 10h30 Au Tivoli "Un portrait de Ken Loach", entrée gratuite
14h MY NAME IS JOE 14h RIFF RAFF
16h30 dédicace
17h JUST A KISS 17h RAINING STONES
cocktail et buffet
20h30 IT’S A FREE WORLD 20h LAND AND FREEDOM

La projection de chaque film sera précédée d’une brève présentation et suivie d’un débat.

PHILIPPE PILARD

Philippe Pilard est spécialiste du cinéma britannique, chargé de cours dans les universités de Vincennes, Jussieu et Nanterre, co-président de la Société des Réalisateurs de Films (81-83), co-fondateur et président de l’Agence du Court Métrage. Collaborateur de « CinémAction », « IMAGES documentaires », « Positif », il a publié divers ouvrages : « Peter Greenaway » (Dis-voir), « Le nouveau cinéma britannique » (Hathier) ; chez Nathan, « Histoire du cinéma britannique », « Stanley Kubrick : Barry Lyndon », « Ken Loach : Land and Freedom », « Shakespeare au cinéma » ainsi que « Typically British » (avec N.T. Binh, Centre Pompidou) et « Le documentaire passe au direct » (avec G. Gauthier et S. Suchet - vlb, Montréal).

Réalisateur de nombreux films pour le ministère de l’Éducation Nationale et la télévision (Arte), il a dressé, entre autres, le portrait de Frears, Ivory, Attenborough, Greenaway, Wiseman et Loach que nous verrons le dimanche 14 novembre à 10h30.

Philippe Pilard dédicacera le samedi 13 à 16h30 à AlTiCiné son Histoire du Cinéma Britannique.

IL a réalisé un documentaire sur Ken Loach, présenté dimanche 14 novembre à 10h30 au Tivoli.

KENNETH LOACH

Kenneth Loach, né en 1936, tisse dans ses drames trois thèmes qui donnent une image à la fois sombre de l’Angleterre des années 80 et 90 et optimiste de déshérités luttant pour une vie meilleure : la famille, pauvre ou immigrée, avec Raining Stones ou Just a kiss, la société, marquée par l’exclusion – prison, chômage - et la solidarité féminine, dans My name is Joe, Riff Raff, It’s a free world ; la politique enfin pour Land and freedom, sur la guerre d’Espagne.

MY NAME IS JOE (1h45), sélection officielle Cannes 1998, prix d’interprétation masculine, met en scène Joe, ancien alcoolique au chômage, dévoué à la pire équipe de football de Glasgow. Il rencontre Sarah, assistante sociale, également passionnée.

JUST A KISS(1h44) , film de 2004, évoque Casim Khan, émigré pakistanais, DJ dans une discothèque de Glasgow, qui rêve de monter son propre club. Ses parents, Tariq et Sadia, musulmans pratiquants, ont décidé de le marier à sa cousine, Jamine…mais Casim s’éprend de Roisin, jeune enseignante, belle, intelligente et…catholique.

Les « Cramés » vous proposent ensuite IT’S A FREE WORLD, un film de 2007 (1h35)  : Angie se fait virer d’une agence de recrutement pour mauvaise conduite en public. Elle ouvre pour les immigrants, avec sa colocataire Rose, une agence dans leur cuisine.

RIFF RAFF(1h34), sorti en 1991, prix du cinéma européen pour le meilleur film, vous fera découvrir l’adaptation d’un jeune Écossais sorti de prison aux bas quartiers de Londres : il travaillera comme manœuvre et, avec sa petite amie, affrontera la vie citadine.

RAINING STONES (1h20), prix du jury Cannes 1993 , retrace l’histoire de Bob Williams, chômeur à Manchester : Bob doit s’endetter, déployer des trésors d’amour et d’ingéniosité pour payer une robe de communiante à sa fille.

Enfin, LAND AND FREEDOM(1h44) est un film politique de 1994, César 1996 du meilleur film étranger. Cette œuvre évoque la guerre d’Espagne, les haines entre POUM, communistes et anarchistes à travers l’histoire d’un vieil homme que sa petite-fille enterre à Liverpool.




Rétrospective Kubrick (Rétrospectives)

vendredi 23 octobre 2009 par Bruno

2009 marque les 10 ans de la mort du cinéaste Stanley Kubrick, décédé le 9 mars 1999. Il paraissait important aux Cramés de la Bobine de fêter cette année l’un des plus grands réalisateurs de ces cinquante dernières années. C’est l’objet de la manifestation « Les Cramés fêtent Kubrick ».

Stanley Kubrick a laissé derrière lui 13 longs-métrages, pratiquement tous considérés comme des films majeurs : 2001 : L’Odyssée de l’Espace, Eyes Wide Shut ou Barry Lyndon restent des œuvres intemporelles aussi novatrices que passionnantes. Comme peu de cinéastes avant lui, Kubrick s’est essayé – avec succès ! – à des genres très différents : films de guerre (Les Sentiers de la Gloire), satires (Docteur Folamour), drames intimistes (Eyes Wide Shut), science-fiction (2001 : L’Odyssée de l’Espace) et même un péplum (Spartacus).

Artiste hors norme et exigeant Kubrick a également su manier la provocation pour secouer à bon escient le spectateur. Rappelons le scandale que suscita le film Orange mécanique qui, aujourd’hui encore, a ses détracteurs comme ses admirateurs.

La rétrospective « Les Cramés fêtent Kubrick » va permettre au public de l’AlTiCiné de découvrir ou de redécouvrir cinq de ses treize films : Barry Lyndon : le samedi 7 novembre à 14H, Lolita : le samedi 7 novembre à 20H30, 2001 : L’Odyssée de l’Espace : le dimanche 8 novembre à 10H30, Shining : le dimanche 8 novembre à 14H, film qui sera suivi d’un débat avec le critique Eugenio Renzi, journaliste pour la revue Independencia et Eyes Wide Shut : le dimanche 8 novembre à 20H.

C’est une occasion rare de découvrir sur grand écran quelques-uns des chefs-d’œuvre de ce maître du cinéma mondial.


rétrospective stanley kubrick en 2009 à Montargis


|



Oeuvres de Stanley Kubrick laissées à l’état de projets (Rétrospectives)

lundi 13 avril 2009 par Bruno
Brûlant Secret d’après Stefan Zweig (1956) Une sitcom (sans titre) avec Ernie Kovacs (1957) J’ai volé 16 000 000 de Dollars (1957) d’après le livre du criminel Herbert Emerson Wilson The Authentic Death of Hendry Jones avec Marlon Brando (1957) : un western d’après Le roman Charles Neider au sujet (...)