LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > À peine j’ouvre les yeux > À peine j’ouvre les yeux

À peine j’ouvre les yeux

Articles de cette rubrique



Fiche
( À peine j’ouvre les yeux)

dimanche 17 janvier 2016 par Cramés
Film précédentFilm suivant

Prix du public et Label Europa cinéma du meilleur film européen à la Mostra de Venise
Semaine du 11 au 16 février 2016
Soirée-débat mardi 16 à 20h30


Présenté par Françoise Fouillé
Film tunisien (vo, décembre 2015, 1h42) de Leyla Bouzid avec Baya Medhaffar, Ghalia Benali et Montassar Ayari


PREMIER LONG MÉTRAGE
Synopsis : Tunis, été 2010, quelques mois avant la Révolution, Farah 18 ans passe son bac et sa famille l’imagine déjà médecin… mais elle ne voit pas les choses de la même manière.
Elle chante au sein d¹un groupe de rock engagé. Elle vibre, s’enivre, découvre l’amour et sa ville de nuit contre la volonté d’Hayet, sa mère, qui connaît la Tunisie et ses interdits.

Article de Françoise *** Dossier de presse *** Bande annonce *** Horaires


Les rêves de la jeunesse. ( À peine j’ouvre les yeux)

jeudi 11 février 2016 par Françoise

A peine j’ouvre les yeux est le premier film d’une jeune réalisatrice tunisienne de 31 ans, née à Tunis, fille d’un grand cinéaste (Nouri Bouzid) . A l’âge de 18 ans, Leyla quitte sa Tunisie natale pour Paris où elle suit des cours de cinéma à la Fémis, section réalisation et promotion 2011.
Leyla Bouzid fait un portrait de la jeunesse tunisienne sous la dictature de Ben Ali (le film se déroule pendant l’été 2010, alors que la révolution a débuté en décembre).
Cette jeunesse, ignorée dans la plupart des films arabes, est ici mise en valeur, à la recherche de la liberté, de la musique, de l’ouverture au monde .
Le film raconte donc l’histoire de Farah jeune tunisienne de 18 ans qui prépare son Bac (formidable interprétation de Baya Medhaffar dont c’est aussi le premier rôle).
Alors que sa famille l’imagine déjà médecin, la jeune fille qui chante dans un groupe de rock engagé, ne vit que par la musique. Refusant d’écouter sa mère qui la met en garde contre les interdits en Tunisie, elle sort la nuit dans les salles de concert où elle retrouve ses amis et son amoureux.
Mais nous sommes bien dans une dictature et la vie ne se déroule pas comme dans les rêves de la jeunesse.
La réalisatrice souligne qu’il s’agit du premier long métrage d’une génération.Le film est porté par une énergie débordante, renforcée par la belle musique (rock) écrite par Khyam Allami, et par le jeu sincère et juste des jeunes acteurs.
Un très beau premier film, qui a déjà reçu de nombreuses récompenses et dont un jury a dit qu’il apportait un sentiment d’optimisme quant au progrès possible de ce monde.



Bande annonce ( À peine j’ouvre les yeux)

mercredi 13 janvier 2016 par Cramés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 179909

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Tous les films  Suivre la vie du site À peine j’ouvre les yeux   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License