LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > Mon père est ingénieur > Mon père est ingénieur

Mon père est ingénieur

Articles de cette rubrique


Fiche (Mon père est ingénieur)

mercredi 6 novembre 2013 par Cramés

Film précédent - - - - — - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - — - - - Film suivant

MON PÈRE EST INGÉNIEUR

Rétrospective Guédiguian
Animé par Christophe Kantcheff

Samedi 23 novembre 2013 à 17h


Film français (1h48, aôut 2004) de Robert Guédiguian avec Ariane Ascaride, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Meylan, Pascale Roberts et Jacques Boudet

Synopsis : Natacha s’imagine en Vierge Marie portant Jésus dans son ventre, sur les quais désaffectés de Marseille. Son Joseph, c’est Jérémie, son amour de jeunesse et de toujours. Jérémie, qu’elle n’a pas revu depuis de nombreuses années, parcourt le monde, tandis que Natacha est restée médecin de quartier.
Jérémie se tient près d’elle, mais elle n’en sait rien. Elle ne sait plus rien, Natacha. Un jour, son père l’a trouvée comme ça, inerte, muette : "sidération psychique" disent les professeurs.
Jérémie s’installe chez Natacha. Les souvenirs affluent : ils avaient 14 ans et se sont aimés. Aujourd’hui, Jérémie est de retour et ne sait pas encore qu’il va rester. Son enquête pour découvrir ce qui est arrivé à Natacha va lui faire rencontrer les personnes qu’elle côtoyait, aimer les gens qu’elle aimait, soigner les malades qu’elle soignait...

Bande annonce *** article de Laurence *** Horaires


Bande annonce (Mon père est ingénieur)

mercredi 6 novembre 2013 par Cramés


Chronique d’un monde qui disparaît. (Mon père est ingénieur)

mardi 19 novembre 2013 par Laurence

Mon père est ingénieur a reçu le prix Michel Kuhn aux rencontres Européennes de Reims. Il a été présenté dans plusieurs festivals notamment à Montpellier, Montréal, Namur.
Ce film s’apparente à une fable. C’est la chronique d’un monde qui disparaît. Guédiguian y affirme sa « volonté de continuer, d’être, malgré la disparition des choses qui nous ont fondés. »
C’est un film très personnel. En 2011, au cours d’un entretien filmé par Richard Copens « En vérité, je vous le dis », Guédiguian évoque la double influence dont il a bénéficié au cours de son enfance. D’une part, l’utopie communiste portée par son père, ses amis ouvriers et l’instituteur (père de Gérard Meylan) et d’autre part l’éducation chrétienne. Il allait au catéchisme, à la messe, s’intéressait à l’histoire sainte et aux paraboles bibliques. « Ce qui me passionne, dit-il, dans la religion, c’est le lien du religere, de la mise en relation par le sentiment religieux ». Les personnages représentés dans Mon père est ingénieur sont le fruit de cette double influence.
Le film avait été commandé par Antenne 2 qui ne l’a jamais diffusé. Arte l’a racheté et il est sorti en salles le 18 août 2004.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 179673

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Tous les films  Suivre la vie du site Mon père est ingénieur   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License