LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Tous les films > Jours de pêche en Patagonie > Jours de pêche en Patagonie

Jours de pêche en Patagonie

Articles de cette rubrique


Fiche (Jours de pêche en Patagonie)

samedi 2 février 2013 par Cramés
Film précédent - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - — - - - Film suivant

JOURS DE PECHE EN PATAGONIE

Le film sera présenté dimanche 10 février à 18h par Françoise Heitz, professeur des universités qui vient de publier "Carlos Sorin : filmer pour rêver", un apéritif sera offert après le débat.

Semaine du 7 au 12 février 2013

Nominé aux festivals de San Sebastian de Gardanne et de Marrakech en 2012

Soirée-débat dimanche 10 février à 18h

Film Argentin (vo, 1h18, décembre 2012) de Carlos Sorín avec Alejandro Awada, Victoria Almeida et Oscar Ayala

Synopsis : A la recherche d’un nouveau départ, Marco décide de partir en Patagonie s’initier à la pêche au requin. Ce nouvel hobby ne semble pas être l’unique raison de son arrivée dans la petite ville de Puerto Deseado...

Petite revue du net *** Bande annonce *** Voir l’article de Jean-Pierre ***
Écouter Françoise Heitz à Radio-Châlette*** diaporama



Petite revue du net (Jours de pêche en Patagonie)

lundi 21 janvier 2013 par Cramés

Jérôme Garcin

Un an exactement après « les Acacias », autre road-movie, de son compatriote Pablo Giorgelli, Jours de pêche en Patagonie montre combien le cinéma argentin, qui se fout de la 3D et des effets spéciaux, est doué comme personne pour saisir les hommes blessés sur le bord de la route et pour faire entendre, malgré le bruit du moteur, leur assourdissant silence.

Lire l’article sur le site de CinéObs




Bande annonce (Jours de pêche en Patagonie)

lundi 21 janvier 2013 par Cramés


Un cadre grandiose où l’on peut se perdre… ou se retrouver (Jours de pêche en Patagonie)

lundi 28 janvier 2013 par Jean-Pierre

Marco, un homme à l’heure des bilans, quitte Buenos Aires où il vit pour aller en Patagonie, à Puerto Deseado, et y pêcher le requin. Marco n’est pas pêcheur, la pêche sera peut-être le moyen d’éviter une rechute après une cure de désintoxication, le moyen de se retrouver. Et de retrouver sa fille, trop longtemps délaissée, ignorée…

Après Historias Minimas (2002) Carlos Sorin nous entraîne de nouveau en Patagonie, « un lieu presque abstrait » dont « l’âpreté de la steppe, les distances infinies, l’isolement des routes interminables m’ont toujours séduit ». Ces paysages permettent de se concentrer sur les personnages, de révéler ce qui est caché à travers les silences et les regards, « je crois plus aux gestes qu’aux textes » nous dit-il.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 188116

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Tous les films  Suivre la vie du site Jours de pêche en Patagonie   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License