LES CRAMÉS DE LA BOBINE
Accueil > Les films que nous avons programmés > Pina > Pina

Pina

Articles de cette rubrique


Pina (Pina)

jeudi 30 juin 2011 par Cramés

Film précédent - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Film suivant

Semaine du 30 juin au 5 juillet 2011

.

Prix du cinéma allemand (Deutscher Filmpreis) - Lolas 2011

.

Soirée-débat mardi 5 juillet à 20h00

.

horaires

Film allemand (vo, 1h43, avril 2011) réalisé par Wim Wenders
avec Pina Bausch, Regina Advento et Malou Airoudo.

Synopsis : PINA est un film pour Pina Bausch de Wim Wenders.
C’est un film dansé, porté par l’Ensemble du Tanztheater Wuppertal et l’art singulier de sa chorégraphe disparue à l’été 2009.

Ses images nous convient à un voyage au cœur d’une nouvelle dimension, d’abord sur la scène de ce légendaire Ensemble, puis hors du théâtre, avec les danseurs, dans la ville de Wuppertal et ses environs - cet endroit dont Pina Bausch a fait son port d’attache durant 35 ans et où elle a puisé sa force créatrice.

Lire l’article *** Bande annonce *** Dossier de presse *** Journal des débats
BO France : 317000



Une rencontre entre un réalisateur et une chorégraphe (Pina)

vendredi 29 juillet 2011

Pina est le film le plus récent de Wim Wenders . Il est projeté en salle en France depuis début Avril 2011. Auparavant, il avait été présenté hors concours au Festival de Berlin .Cette œuvre est le résultat de la rencontre du réalisateur avec la grande chorégraphe Pina Baush, rencontre qui s’est soldée par une forte amitié de presque 20 ans.
Tout devait rapprocher ces deux artistes : leur origine allemande, leur âge, leur parcours professionnel (début de carrière américaine), leur "retour au pays" dans la même ville (Wuppertal) en 1973. Là, Wim Wenders tourne son premier grand film "Alice dans les villes" et Pina Baush prend la direction du Tanztheater qui porte aujourd’hui son nom. Mais ce qui les lie vraiment c’est leur conception révolutionnaire de l’art. L’un et l’autre, profondément marqués par leur pays détruit par la guerre, pensent que tout est à repenser et à reconstruire y compris la culture.
Wim Wenders commence sa carrière par des adaptations de romans, des documentaires, il flirte avec la science fiction, il utilise la photo pour préparer ses films dont "Paris Texas" pour lequel il obtiendra la Palme d’Or au Festival de Cannes en 1984. Quant à Pina, elle travaille à partir du corps des artistes (jeunes, vieux, grands, petits, gros, maigres, beaux, laids) . Ses chorégraphies déroutent les puristes. C’est un mélange de danse, de paroles, de respirations et de jeu d’acteur. Elle s’inspire des grandes pièces classiques dont elle casse les codes mais aussi de son observation des rapports humains dans la vie quotidienne et des cultures de toutes les civilisations.
Leur rencontre se fera à Venise à la fin des années 80. Wim Wenders assiste à une représentation de saynètes de Pina dont "Café Muller ". Là, il subit un choc émotionnel extraordinaire. Depuis, ils ne se quitteront plus. Ils élaborent ensemble l’idée d’un film sur le travail de la chorégraphe. La mort subite de la danseuse en 2009 remet en cause et diffère ce projet qui prendra une autre tournure.
Wim Wenders produit ce film "Pina" POUR son amie, en hommage à son travail de créatrice et d’artiste. On ressent tout à fait la nécessité pour lui et les danseurs du Tanztheater Wuppertal de dire, de filmer, de danser encore et surtout de témoigner pour faire le deuil de cette mort trop rapide qui les a laissés désemparés.
Wim Wenders a choisi de tourner ce film en 3D pour mettre les spectateurs au cœur de la danse. Les documents filmés nous donnent l’occasion de revoir des extraits de pièces célèbres : le sacre du printemps, Kontakthof, Café Muller, Vollmond et d’apprécier des saynètes dansées dans la ville de Wuppertal.



Pina (bande-annonce) (Pina)

vendredi 27 mai 2011 par Cramés


Pina (journal des débats) (Pina)

jeudi 7 juillet 2011 par Claude

Pina, proposée par les Crames pour la soirée de clôture de la saison 2010-2011, est un beau film documentaire dont la mort inopinée de la célèbre danseuse et chorégraphe en août 2009 a fait un bel hommage posthume : Pina Bausch non seulement a participé au film mais elle en est le centre et l’âme même, avec ses chorégraphies du Sacre du Printemps, de Café Muller et de Kontakthof filmées par Wim Wenders.



Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 331667

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les films que nous avons programmés  Suivre la vie du site Pina   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.9 + AHUNTSIC

Creative Commons License