LES CRAMÉS DE LA BOBINE

Ken Loach

samedi 30 octobre 2010 par Cramés

Kenneth Loach, né en 1936, tisse dans ses drames trois thèmes qui donnent une image à la fois sombre de l’Angleterre des années 80 et 90 et optimiste de déshérités luttant pour une vie meilleure : la famille, pauvre ou immigrée, avec Raining Stones ou Just a kiss, la société, marquée par l’exclusion – prison, chômage - et la solidarité féminine, dans My name is Joe, Riff Raff, It’s a free world ; la politique enfin pour Land and freedom, sur la guerre d’Espagne.

 Biographie détaillée

Après des études de droit il entre dans le monde de la TV comme réalisateur de telefilms ayant une forte connotation sociale. A la fin des années 60 un premier film, Kes , histoire d’un jeune garçon solitaire et de son faucon (crecerelle) marque le public britannique. Dans les année 70-80 il réalise des films abordant les questions sensibles de l’époque, entre autres un documentaire sur le mouvement syndical qui a émergé lors de la grande grève des mineurs.Retour ligne automatique
Les années 90 marquent son triomphe avec des films très populaires aux thèmes social ou politique (Carla’s song, ladybird, land and freedom) Il est 3 fois couronné à Cannes , dont 2 prix du jury en 1990 et 1993 (raining stones).Retour ligne automatique
En décembre 2003, il reçoit un doctorat honoris causa de lettres de l’Université de Birmingham (Royaume-Uni). En novembre 2004, il est élu au conseil national du parti d’extrême gauche RESPECT. L’université d’Oxford lui attribue un titre honorifique de « docteur de loi civile » en juin 2005.Retour ligne automatique
Le 28 mai 2006, Loach obtient la Palme d’or du 59e Festival de Cannes pour son film Le Vent se lève.Retour ligne automatique
Engagé contre les délocalisations, le néolibéralisme, la dérégulation économique et les privatisations, il dit être pour une Union Européenne des peuples et non de la mondialisation financière et soutient le « non » au référendum portant sur la Constitution de l’Europe en France où il apporte publiquement son soutien, en mars 2012, à Philippe Poutou pour la campagne présidentielle, après avoir soutenu Olivier Besancenot en 2007 et Arlette Laguiller en 1995.Retour ligne automatique
Il est membre du comité de parrainage du Tribunal Russell sur la Palestine dont les travaux ont commencé le 4 mars 2009.Retour ligne automatique
En 2010, il décide de rendre ses films librement accessibles sur la plate-forme de partage YouTube, mais ils ne sont pas visibles en France pour des raisons de droits d’auteur. La même année, il signe Route Irish qui évoque les ravages de la Guerre d’Irak en Grande-Bretagne.Retour ligne automatique
En 2012, il reçoit un nouveau Prix du Jury cannois pour La Part des anges puis, dans l’intervalle, le Prix Robert-Bresson à la Mostra de Venise et le Prix Lumière du Festival de Lyon pour l’ensemble de son œuvre.

 Filmographie

1969 : Kes

1971 : Family Life

1981 : Regards et Sourires (Looks and Smiles)

1990 : Riff-Raff

1990 : Hidden Agenda (Prix du Jury au Festival de Cannes 1990)

1993 : Raining Stones (Prix du Jury au Festival de Cannes 1993)

1994 : Ladybird

1995 : Land and Freedom

1996 : Carla’s Song

1997 : Les Dockers de Liverpool (The Flickering Flame)

1998 :My Name Is Joe

2000 : Bread and Roses

2001 : The Navigators

2002 : Sweet Sixteen

2004 : Just a Kiss (Ae Fond Kiss)

2006 : Le Vent se lève (The Wind that Shakes the Barley), Palme d’or 2006

2007 :It’s a Free World..

2009 : Looking for Eric

2010 : Route Irish

2012 : La part des anges

2013 : L’esprit de 45 (The Spirit of ’45) (documentaire)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 145 / 179543

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Réalisateurs   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.3 + AHUNTSIC

Creative Commons License